Paroles de Kollegah

«Hoodtales III»



Autoroute en direction d'Aix-la-Chapelle (ouais)


Un regard dans le rétroviseur me dit
Malheureusement, je n'ai pas de chance aujourd'hui
Wars of Cops Company, je sens que mon pouls va plus vite
Parce que je viens du shopping au pays des champs de tulipes en fleurs
Je m'arrête, salue le douanier super sympa
2000 e-pilules sous le tableau de bord en bois
Le Volkswagen Touareg, je me suis garé brièvement
Et donnez-lui une carte grise et une carte d'identité

tais-toi et danse aaron watson
Et il demande: «Avez-vous des marchandises avec vous -
Comme de la cocaïne, de l'herbe et des morceaux? », Je dis:« Non!
Monsieur, je suis contre les parties, comme le noir et blanc
Opposés comme pauvres et riches, oui et non
Dur et moelleux, laitue et viande, carré et rond »
Il dit: «Très bien, je l'ai, arrêtez le laboratoire
Et continuez, j'accélère puis j'arrive dans votre capot
Pars tard le soir, vois-moi y faire un raid
Jet à travers la ville fuyant les flics
Sortez à une jonction comme des mules
Et percuter une Audi A6
Maintenant j'ai de la saleté sur le pare-brise
«Comment c'était ton père?
Eh bien, allez, gamin, il était un conducteur misérable
Alors tu ferais mieux de ne pas avoir de Va. »Comment, maman est morte aussi?
Eh bien, vous êtes maintenant orphelin comme le Dalaï Lama
Ey yo, tueur comme Cameron, je ne mange pas d'ailes de poulet
Mais toutes les chiennes se lèchent les doigts après Kollegah
Cet homme intelligent et mature comme l'homme Michelin
(ouais) le MC canadien, portant des pulls Armani, des jeans par Karl Lagerfeld
Apportez du cannabis, de l'ectasy et du coke de Banana Republic
Vous cochez aussi, mais mes affaires s'élèvent comme des combattants de karaté
Vous voyez, il rend Haia complaisant, comme le patron qui se lève le soir
Avec deux reines du ghetto noir, nichées dans du linge de lit en satin
Pendant que tu le louches par la fenêtre du garage
Voir la Ferrari Enzo et la peur de l'échec (petit salaud)